La longueur

Une séance type est basée sur un impératif : les étudiants arrivent à l’heure, de même que les enseignants. Ceci peut paraître évident au premier abord, mais la rigueur est un aspect essentiel au bon fonctionnement de l’approche. La longueur entre ainsi en action dès le début de la séance avec le lancement d’un chronomètre décomptant 25 minutes. 25 minutes s’écoulent…

La longueur est issue de la technique du Pomodoro dont nous utilisons uniquement une partie du protocole. Voici la technique du pomodoro : une session de travail fait 25 minutes. S’en suit une pause de 5 minutes offerte aux étudiants. Ensuite, on reprend une session de 25 minutes de travail, et ainsi de suite. Au bout de 2 heures, soit 4 pomodorii, la pause fait 15 minutes au lieu de 5 minutes. Dans le cadre de nos cours, nous avons des sessions de 4h, ce qui correspond à 8 pomodorii avec une pause de 15 minutes au milieu.
pomodoro

Pourquoi 25 minutes ? Un étudiant standard peut se concentrer sur une tâche en moyenne 25 minutes en continu (par exemple écouter un exposé, coder un programme, etc.) Au delà, ses capacités de raisonnement et sa capacité à retenir des informations sont amoindries. Nous décomposons donc le travail en plusieurs tâches atomiques. De plus, ce temps relativement court évite une lassitude souvent observé sur des tâches longues qui entraine souvent les étudiants à consulter mails, facebook, youtube et autre outil interactif (qu’ils pourront consulter durant les pauses prévues).

Pour les étudiants, les effets sont notables. Nous leur demandons de travailler durant 25 minutes, ensuite, durant la pause de 5 minutes, ils font ce qu’ils veulent sauf poser des questions liées au cours. Cette rupture imposée et prévue favorise un réel relâchement puis un retour rapide à un travail efficace.

La technique du pomodoro a sa propre page. L’ensemble de la technique y est détaillée.

IMG_1278